Déconseillé
8/20   
Total
electricitégaz
logo footer

Notre avis

Cette année, Lampiris grimpe fortement dans notre classement, principalement en raison des investissements très importants que sa société mère Total prévoit de réaliser dans les énergies renouvelables. D’autre part, Total est toujours pleinement engagée dans le gaz fossile, tant pour la production d’énergie que pour la mobilité. Dans le passé, Total a investi dans des sources d’énergie nocives comme les sables bitumineux et (via Gazprom) le pétrole arctique, mais se retire progressivement de ces activités. Nous constatons des évolutions positives, mais restons très vigilants. Le groupe Total doit se concentrer entièrement sur les énergies renouvelables et laisser la majeure partie du gaz fossile dans le sol.

Lampiris

Lampiris est à l’origine une société liégeoise qui fournit de l’électricité et du gaz, mais qui produit peu elle-même. Elle a été rachetée en 2016 par Total, géant pétrolier et 4e producteur mondial de pétrole et de gaz, qui a aussi ajouté Poweo à son portefeuille en 2018. Poweo a depuis été fusionné avec Lampiris, dont la marque a été conservée pour le marché résidentiel. Dans l’encadré en bas de page, nous n’analysons que les activités belges de Lampiris.

Electricité fournie : ?

eolienne22%biomasse4%gaz25%énergie fossile8%énergie nucléaire41%

Le groupe Total produit lui-même environ 21 % de son énergie, principalement avec des centrales au gaz (69 %), mais aussi avec des éoliennes et des parcs solaires. Environ 4 % de l’énergie sont achetés directement auprès d’autres fournisseurs d’énergie, principalement en Belgique. Malheureusement, elle a opté essentiellement pour des producteurs actifs dans l’incinération de déchets. Total achète les 75 % restants sur les marchés français et européen de l’énergie, malheureusement encore très pollués. L’entreprise achète donc de très grandes quantités d’énergie auprès de centrales nucléaires et de centrales au charbon.

Investissements : ?

eolienne51%gaz49%

Le groupe Total prévoit d’importants investissements dans les énergies renouvelables, ce qui fait grimper son score de manière significative. Malheureusement, pour rendre sa capacité de production plus écologique, elle rachète principalement d’autres entreprises. Il en résulte peu d’investissements directs dans les énergies renouvelables. En outre, Total s’accroche aussi fortement au gaz fossile et prévoit toujours des investissements importants dans cette source d’énergie. Le groupe pourrait obtenir un meilleur score s’il se consacrait entièrement aux énergies renouvelables. Dans le présent classement, nous ne prenons en compte que la production d’électricité, car en dehors de cela, Total reste toujours la quatrième compagnie pétrolière du monde ! 65 % de tous les investissements du groupe sont consacrés à la recherche et à l’exploitation de nouvelles réserves de pétrole et de gaz.

Mix sur la facture : ?

eolienne74%biomasse26%

Lampiris verdit son mix énergétique grâce à des garanties d’origine bon marché, principalement issues de l’hydroélectricité, de la biomasse et de l’incinération des déchets.

LAMPIRIS

Dans cet encadré, nous décrivons les activités de Lampiris comme si elle ne faisait pas partie du groupe Total. Dans cette hypothèse, les énormes investissements réalisés par le groupe Total disparaissent, et les contrats commerciaux totalement gris de Lampiris ne sont pas non plus comptabilisés ici, car ils relèvent de Total Gas & Power. Dès lors, le score de Lampiris est le même que celui du groupe Total : 8 sur 20.

Électricité fournie : L’énergie fournie par Lampiris aux clients domestiques est achetée directement auprès de producteurs locaux. Lampiris achète donc de grandes quantités d’électricité provenant de l’incinération des déchets (57 %), ce qui réduit son score. Pour le reste, 12 % proviennent de centrales au gaz et 24 % d’éoliennes terrestres. La station de pompage de 140 MW exploitée par Lampiris est en fait une capacité de stockage et n’est donc pas comptabilisée dans la production.

Investissements : Lampiris n’annonce aucun nouvel investissement, ce qui se traduit par un mauvais score. L’entreprise peut facilement augmenter son score en investissant davantage dans l’énergie solaire ou éolienne.

Electricité verte fournie

Investissements dans les énergies renouvelables