Déconseillé
énergies fossiles
5/20
RWE-Innogy
electricitégaz
logo footer

Notre avis

Comme Innogy est détenue aux trois quarts par RWE, nous évaluons ces deux entreprises conjointement. Le groupe investit beaucoup dans les énergies renouvelables, mais c’est encore trop peu par rapport à sa taille impressionnante. En outre, une partie du chiffre d’affaires réalisé par Essent en Belgique est rétrocédée à RWE, qui peut ainsi maintenir en activité ses centrales au charbon et nucléaires et investir dans l'expansion des mines de lignite. Si RWE continue à assainir son mix énergétique en fermant ses centrales polluantes, le score de ce fournisseur pourra encore s’améliorer pendant un petit temps, mais au final, il lui faudra pleinement prendre ses responsabilités dans la transition énergétique pour obtenir une évaluation positive. C'est pourquoi nous déconseillons ce fournisseur.

RWE-ESSENT

Essent est un fournisseur belge d’électricité et de gaz naturel appartenant depuis 2016 au groupe international Innogy, qui appartient lui-même au géant énergétique allemand RWE. Innogy héberge les activités durables ainsi que la distribution d’énergie, tandis que la société mère continue à exploiter ses centrales au charbon et nucléaires polluantes (bien qu’elle n’investisse plus dedans). Dans le courant de l’année 2018-2019, un échange d’activités doit avoir lieu avec la société allemande E.ON, mais le sort d’Essent n’est pas encore tout à fait clair.

Si nous n’analysons que les activités d’Essent, celle-ci obtient un score de 9/20 (voir à ce sujet l’encadré au bas de cette page).

Électricité fournie : ?

eolienne21%biomasse3%gaz24%énergie fossile35%énergie nucléaire17%

La capacité de production de RWE consiste essentiellement en centrales au charbon et au gaz. Grâce à la fermeture de réacteurs nucléaires, la part de cette forme d’énergie a chuté par rapport à l’an dernier. À cela s’ajoute pour la filiale Innogy une importante capacité renouvelable, qui n’est malheureusement même pas toujours de qualité. Il s’agit principalement de l’énergie éolienne, de l’énergie hydroélectrique à grande échelle et de la biomasse à grande échelle, voire de la biomasse, alimentée par des centrales au charbon.

Investissements : ?

eolienne49%biomasse30%gaz21%

En chiffres absolus, RWE-Innogy est le plus gros investisseur en énergies renouvelables actif sur le marché belge, mais ces investissements ne représentent, en termes relatifs, qu’une petite partie de leur capacité de production totale. En outre, il a également ajouté une capacité de gaz supplémentaire ces dernières années. Au cours des deux dernières années, le groupe a finalement réalisé de nouveaux désinvestissements dans le charbon et l’énergie nucléaire. Cette évolution positive contraste cependant avec le désir irresponsable d’étendre une mine de lignite près de Cologne, pour laquelle la dernière partie d’une forêt vieille de 12 000 ans devrait céder. Quand RWE cessera-t-elle complètement d’exploiter cette source d’énergie extrêmement polluante?

Mix sur la facture : ?

eolienne58%gaz8%énergie fossile8%énergie nucléaire26%

Le mix énergétique d’Essent se compose à plus de 50 % de garanties d’origine bon marché issues de centrales hydroélectriques à grande échelle. Le reste provient du marché de l’électricité grise.

ESSENT

Si Essent était une société distincte, elle obtiendrait une note de 9/20. C’est surtout la part élevée de ses achats sur le marché européen de l’électricité qui plombe son score.

Électricité fournie : Essent (Pays-Bas) ne détient qu’une participation dans le parc d’éoliennes offshore belge C-Power. Il achète sur le marché le restant de l’électricité qu’il fournit, ce qui signifie qu’il y a là une part importante d’électricité provenant de centrales nucléaires et au charbon.

Investissements : Essent n’a pas investi récemment dans de nouvelles capacités de production et n’a prévu aucun investissement pour les deux années à venir.

Electricité verte fournie

Investissements dans les énergies renouvelables