FAQ

Électricité verte

Pour Greenpeace, qu’est-ce que l’électricité verte ?

Selon la définition classique, l’électricité verte est celle qui est produite à partir de sources d’énergie renouvelables, ce qui exclut la production d’électricité à partir de combustibles fossiles et l’énergie nucléaire. Mais pour être vraiment verte, l’énergie renouvelable doit également être utilisée de manière durable. Par exemple, on peut replanter des arbres pour remplacer ceux qui servent à produire des pellets, mais ça ne rend pas pour autant durable l’utilisation de ces pellets (à ce sujet, voir plus loin dans cette FAQ). Depuis cette année, le gaz fossile ne reçoit plus automatiquement un score neutre dans notre classement. Un score personnalisé est calculé pour chaque fournisseur d’énergie. Vous trouverez de plus amples informations dans notre méthodologie.

J’ai signé un contrat pour de l’énergie verte. Cela signifie-t-il que le courant qui sort de mes prises électriques est vert ?

L’électricité fournie est la même pour tout le monde, quel que soit le contrat ou le fournisseur. Tous les producteurs injectent leur électricité sur le même réseau. En 2020, près de 22 % de l’électricité produite en Belgique provenaient de l’énergie hydraulique, éolienne et solaire.

Mon fournisseur offre un contrat « 100 % électricité verte ». Comment puis-je être certain qu’il s’agit vraiment d’énergie renouvelable ?

Cela peut sembler cliché, mais l’habit ne fait pas toujours le moine. Grâce aux garanties d’origine (GO), un fournisseur peut à bon compte « écoblanchir » de l’électricité nucléaire ou fossile et la faire passer pour une électricité 100 % verte, sans même installer un panneau solaire ou une éolienne supplémentaire. Dans notre classement, ces GO ne comptent donc que pour 10 % du score total d’un fournisseur. Pour mieux comprendre l’origine et la durabilité de votre électricité, vous pouvez consulter le profil de votre fournisseur. Dans la rubrique « électricité fournie », vous pouvez trouver la quantité réelle d’électricité verte produite ou achetée par votre fournisseur, sans garanties d’origine trompeuses.

L’électricité des fournisseurs considérés comme verts repris dans le classement Greenpeace est-elle forcément plus chère ?

Non, c’est un mythe. Les fournisseurs ayant les meilleurs scores proposent aussi souvent des prix compétitifs. La comparaison des prix donne un aperçu de la situation à un moment donné. Des promotions temporaires ou des tarifs spéciaux peuvent donc influencer les résultats. De même, selon le prix de votre contrat actuel, vous pourriez payer moins cher chez un fournisseur ayant obtenu une meilleure note. Depuis la libéralisation du marché de l’électricité en 2003, les fournisseurs verts ne sont pas forcément plus chers que les autres. Grâce au comparateur de la CWaPE, vous pouvez comparer facilement et objectivement les derniers prix.

Comment pouvons-nous accélérer le développement de l’énergie verte ?

Depuis le sommet de Paris sur le climat, il est de plus en plus clair que nous devons accélérer la transition vers les énergies renouvelables. Le soutien principal pour y parvenir devrait venir du gouvernement. Les prix des sources renouvelables telles que l’éolien et le solaire ont aujourd’hui baissé à tel point qu’elles sont très compétitives par rapport aux combustibles fossiles. Les consommateurs jouent également un rôle en choisissant une énergie véritablement verte. Toutefois, le système actuel des garanties d’origine (GO) ne donne que des informations insuffisantes pour faire ce choix, ce qui empêche les consommateurs de jouer leur rôle de soutien. Avec ce classement, Greenpeace veut mettre en évidence les entreprises qui produisent de l’énergie renouvelable et celles qui investissent activement dans ce secteur. Ces dernières sont extrêmement importantes pour notre avenir énergétique.

J’ai signé un contrat « 100 % vert » avec un fournisseur qui a un mauvais score dans votre classement. Dois-je changer de fournisseur ?

Ce que votre fournisseur fait de l’argent de votre facture mensuelle est plus important que le nom donné au contrat. Un fournisseur vraiment vert (avec un score supérieur à 15/20) investit une (très) grande partie de cette somme dans des capacités renouvelables supplémentaires. Un contrat d’électricité verte chez un tel fournisseur est bon pour le climat. Si, en revanche, votre fournisseur obtient un score inférieur à 10/20, vous feriez mieux d’en changer, quel que soit l’intitulé de votre contrat.

Pourquoi n’établissez-vous pas de classement pour les fournisseurs de gaz ? N’y a-t-il pas de gaz vert ?

La production de gaz est beaucoup plus uniforme que la production d’électricité. Le gaz de schiste constitue une exception, entre autres à cause des fortes émissions de méthane qui ont un impact beaucoup plus négatif sur le climat. Heureusement, le gaz de schiste n’est pas encore vendu dans l’Union européenne. Un classement pour le gaz n’est donc pas très utile. Aujourd’hui, des mentions telles que « gaz neutre pour le climat » ou « gaz compensé » apparaissent de plus en plus souvent. Ça fait bien, mais il s’agit en fait toujours de gaz fossile. Le véritable gaz vert, basé sur la fermentation des flux de déchets organiques, existe mais n’est pas proposé aux particuliers.

Vous trouverez de plus amples informations sur notreblog. Depuis 2021, 10 % des points portent également sur la « chaleur verte ». Un fournisseur qui fournit du gaz fossile mais ne prend pas de mesures en faveur du chauffage vert obtiendra un mauvais score. Si vous recherchez un fournisseur de gaz, il est donc préférable d’opter pour un fournisseur qui obtient de bons résultats en matière de « chaleur verte ». Il est bon de noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir le même fournisseur pour le gaz et l’électricité. Vous pouvez donc opter pour un fournisseur d’électricité plus écologique même s’il ne fournit pas de gaz.

Pourquoi la biomasse obtient-elle une mauvaise note en matière de durabilité ?

La biomasse est une source d’énergie incroyablement diversifiée, qui va des boues d’épuration aux granulés de bois produits à partir d’arbres sains en passant par les déchets agricoles. L’origine de la biomasse (et son impact sur la biodiversité locale) et l’installation dans laquelle elle est brûlée (par exemple, son efficacité ou ses émissions de substances nocives) sont également très importantes. Enfin, il convient également d’examiner si la matière première de la biomasse n’aurait pas pu être utilisée d’une meilleure manière (par exemple, utiliser des arbres pour fabriquer des meubles plutôt que pour en faire des pellets). L’incertitude qui entoure souvent les sources de la biomasse fait que cette forme d’énergie est moins bien notée que, par exemple, l’énergie solaire ou éolienne.

Dans ce classement, nous faisons notamment la différence entre les petites centrales qui combinent par exemple un approvisionnement local en déchets (de bois) et la récupération de chaleur, lesquelles obtiennent une note assez élevée, et les grandes centrales qui brûlent du bois sain importé en Europe et qui ne produisent que de l’électricité, lesquelles obtiennent une mauvaise note. En raison du transport outre-mer des granulés de bois et des décennies nécessaires pour que le CO2 émis lors de leur combustion soit réabsorbé par de nouveaux arbres, la charge climatique de ces grandes centrales à biomasse se rapproche même de celle d’une centrale à charbon.

D’autres centrales utilisent des matières premières de très haute qualité, ou utilisent le méthane libéré par la fermentation de déchets organiques. Comme ce méthane a un effet de serre à court terme beaucoup plus important que le CO2, nous considérons que cette technologie est positive pour le climat et lui attribuons un score élevé.

Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation de la biomasse pour la production d’électricité dans notre rapportLes limites de la biomasse en Belgique.

Pourquoi l’énergie nucléaire n’est-elle pas verte ?

Il y ade nombreuses raisons pour lesquelles l’énergie nucléaire n’est pas une énergie verte, comme la pollution environnementale toxique dans les pays où l’uranium est extrait, ou l’éternel problème des déchets radioactifs, pour lequel aucune solution n’a encore été trouvée.

Pour Greenpeace, une transition rapide vers 100 % d’énergie renouvelable est essentielle, et c’est là que le bât blesse. L’énergie nucléaire constitue un frein majeur à la transition vers un système énergétique véritablement durable. Les raisons pour lesquelles l’énergie nucléaire n’a pas sa place dans la lutte contre le réchauffement climatique sont décrites en détail dans notre méthodologie (onglet en haut de l’écran).

Un avenir reposant sur 100 % d’énergie renouvelable est-il possible en Belgique ?

Dans l’étudeOur Energy Future, nous avons imaginé un scénario énergétique comportant 54 % d’énergie verte en 2030, qui permettra d’atteindre l’objectif des 100 % d’énergie renouvelable d’ici 2050. À l’automne 2020, nous avons répété cet exercice en plaçant la barre encore plus haut. Vous trouverez le fruit de nos réflexions dansce blog. Un approvisionnement énergétique tout à fait durable n’est donc pas encore pour demain, mais nous devons bel et bien nous atteler à la tâche dès aujourd’hui. Outre des efforts dans le domaine de l’efficacité énergétique, nous devons consentir des investissements conséquents en faveur du développement de l’énergie renouvelable. Vous pouvez vous aussi contribuer à cette évolution en choisissant un fournisseur d’électricité qui investit abondamment dans de nouvelles capacités de production d’énergie renouvelable. En reliant notre propre capacité de production électrique aux panneaux solaires installés en Espagne et aux éoliennes installées au Danemark grâce au réseau énergétique européen, nous pouvons faire en sorte que la baisse de la production d’électricité dans une région soit compensée par l’excédent de production ailleurs sur le continent. Ainsi, même sans énergie nucléaire ou fossile, nous pouvons continuer à faire jaillir la lumière d’un bout à l’autre de l’Europe.

Quel est le problème lié aux garanties d’origine ?

Une garantie d’origine est un document qui prouve qu’un producteur a effectivement produit de l’électricité verte. Mais le producteur peut revendre à tout moment ce certificat à un fournisseur qui peut notamment s’en servir pour « écoblanchir » de l’électricité nucléaire ou fossile et la faire passer pour une électricité 100 % verte, indépendamment de la nature de l’électricité réellement produite.

Changement de fournisseur

Comment faire pour changer de fournisseur ?

Le changement de fournisseur ne prend que quelques minutes et est très facile. Il suffit de suivre les étapes suivantes :

Étape 1 : découvrez le score de votre fournisseur. Moins de 15/20 ? Passez à l’étape 2 ! Si votre fournisseur a obtenu un score supérieur à 15/20, vous avez fait le bon choix, félicitations !

Étape 2 : Comparez les prix actuels sur le comparateur de prix de laCWaPE.

Étape 3 : Le temps est venu de passer à un fournisseur vert ! C’est très simple, gratuit et vous pouvez changer à tout moment sans coupure d’électricité. Votre nouveau fournisseur s’occupera en votre nom de toutes les formalités administratives.

Je veux opter pour un fournisseur plus vert, puis-je le faire sur votre site ?

Non, ce n’est malheureusement plus possible. Nous vous renvoyons vers la page du fournisseur où vous pouvez facilement en changer et trouver les informations nécessaires.

Je ne trouve pas mon fournisseur actuel/préféré sur votre site. Tous les fournisseurs ne sont-ils pas repris dans votre classement ?

Il existe des fournisseurs d’électricité de toutes tailles et de toutes sortes, de la petite coopérative locale qui possède juste quelques éoliennes aux géants historiques propriétaires de centrales nucléaires et thermiques, en passant par des « traders » qui ne font qu’acheter et revendre de l’électricité. Pour figurer dans le classement de Greenpeace, un fournisseur d’électricité doit répondre à un certain nombre de critères. Il doit disposer d’une autorisation de fourniture d’électricité et fournir de l’électricité aux clients particuliers. Afin d’effectuer une comparaison équitable, le fournisseur doit également être actif sur le marché belge depuis le 1er janvier 2020 au moins. Enfin, pour figurer dans le classement, un fournisseur doit également être actif dans au moins une région complète de la Belgique (Flandre, Bruxelles ou Wallonie). Energie.be et Dats24 ne figurent pas encore dans notre classement, car ils ne sont pas actifs depuis assez longtemps.

Puis-je changer de fournisseur quand je le souhaite ? Mon contrat a-t-il une date d’expiration ?

Depuis 2012, vous pouvez changer de fournisseur à tout moment et sans frais ! Vous devez uniquement respecter le délai de préavis mentionné dans votre contrat, qui est dans la plupart des cas d’un mois.

Est-ce que je risque d’être privé d’électricité pendant une courte période en changeant de fournisseur ?

Aucun souci, vous resterez connecté au réseau électrique à tout moment. Le réseau est alimenté en permanence en électricité, quel que soit votre fournisseur. Vous resterez approvisionné par votre ancien fournisseur jusqu’à ce que votre dossier soit pris en charge par votre nouveau fournisseur.

Puis-je avoir un fournisseur différent pour le gaz et l’électricité ?

En effet, vous pouvez choisir un fournisseur différent pour votre électricité et votre gaz. Ainsi, vous pouvez toujours choisir le fournisseur d’électricité le plus écologique de votre région, et un autre pour le gaz si le premier n’en fournit pas.

Dois-je résilier moi-même mon contrat avec mon ancien fournisseur ?

Non, votre nouveau fournisseur se chargera de toutes les tâches administratives.

La qualité de l’électricité qui arrive dans ma maison dépend-elle du fournisseur choisi ?

Non, quel que soit votre fournisseur, la qualité d’approvisionnement en électricité et/ou en gaz est toujours garantie par votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD).

Pourquoi June et Brusol ne figurent-ils pas dans le classement ?

June ne figure pas dans notre classement parce qu’il ne s’agit pas d’un fournisseur d’électricité. June aide les clients à passer automatiquement au fournisseur d’énergie qui est temporairement le moins cher du marché. Le meilleur moyen de vérifier si ce fournisseur d’énergie fournit réellement de l’électricité verte et contribue à la transition énergétique est de consulter notre classement.

Brusol fournit de l’électricité à Bruxelles, mais uniquement aux clients qui ont également fait installer des panneaux solaires par l’entreprise. Comme il s’agit d’un groupe relativement petit et que tout le monde ne peut accéder à leur offre, nous avons décidé de ne pas inclure Brusol dans notre classement.