Recommandé
16/20
Eneco Holding SA
electricitégaz
logo footer

Notre avis

Eneco reçoit une note élevée puisqu’il opte résolument pour l’énergie renouvelable. En tant qu’assez gros fournisseur et producteur, il contribue ainsi fortement à la transition énergétique. La reprise du portefeuille client d’Eni par Eneco est donc positive, comme elle le rendra plus durable, mais à court terme, elle influence son score. La perte de points à laquelle on assiste cette année s’explique partiellement par des décisions qui ont encore été prises par Eni (comme le mix indiqué sur la facture de ses clients) ainsi que par la prise en compte, cette année, de 50 % des achats réalisés pour le marché néerlandais. En outre, Eneco prévoit moins d’investissements. Il lui faudra se ressaisir dans ce domaine s’il veut conserver un score énergétique élevé. Nous conseillons ce fournisseur.

Eneco

Eneco est le plus grand producteur d’électricité à avoir opté à 100 % pour les énergies renouvelables et le gaz. En juillet 2017, Eneco a racheté le portefeuille client d’Eni Belgium, ce qui lui a rapporté 800 000 nouveaux clients, faisant de lui le troisième acteur sur le marché belge. En ce moment, la procédure d’acquisition entamée par les communes néerlandaises qui détiennent ensemble la majorité des parts du groupe monopolise l’attention. Selon le repreneur, cela pourrait avoir un impact important sur l’évaluation de ce fournisseur

Electricité fournie : ?

eolienne55%biomasse4%gaz41%

Eneco produit lui-même la majeure partie de l’électricité fournie, à l’aide d’éoliennes (40 % du volume total) mais aussi de centrales au gaz. Cette année, nous tenons également compte de 50 % de ses achats effectués pour les Pays-Bas, qui constituent son principal débouché.

Investissements : ?

eolienne63%gaz37%

Ces deux dernières années, Eneco a mis en service des panneaux solaires et des éoliennes pour une capacité de plus de 300 MW. Aucun autre fournisseur présent sur le marché belge, à l’exception du géant énergétique allemand RWE-Innogy, n’a fait mieux. Ses investissements prévus pour 2018-2019 n’atteignent que la moitié des investissements de 2017-2018, notamment parce qu’un projet d’investissement dans un parc d’éoliennes n’a pas abouti . Les investissements prévus par Eneco sont consacrés à 100 % à l’énergie éolienne et solaire, mais ce fournisseur devra donc retrousser ses manches s’il veut garder un score énergétique élevé.

Mix sur la facture : ?

eolienne70%biomasse10%gaz4%énergie fossile4%énergie nucléaire12%

Le mix indiqué sur la facture semble moins vert que les années précédentes, ce qui s’explique par la reprise de la clientèle d’Eni. Les accords relatifs aux garanties d’origine pour ces contrats avaient déjà été conclus par Eni avant sa reprise, et ils sont clairement d’une moindre qualité que ce à quoi Eneco nous a habitués. Nous présumons qu’au cours des années à venir, Eneco va mettre le portefeuille d’Eni complètement en adéquation avec sa propre politique, et donc que son mix va de nouveau obtenir une meilleure note à l’avenir.