Déconseillé
7/20   
Groupe Octa+
electricitégaz
logo footer

Notre avis

Cette année, Octa+ chute encore légèrement dans notre classement. Par rapport aux années précédentes, elle achète sur le marché européen une plus grande proportion (63 %) de l’électricité qu’elle fournit. Cette électricité provient principalement de charbon polluant et du nucléaire, ce qui explique son faible score. L’entreprise produit aussi de l’énergie à partir de la biomasse et de panneaux solaires. Cette année encore, Octa+ n’annonce pas de nouveaux investissements, ce qui fait que l’achat d’électricité pèse lourd dans la balance finale. Il est grand temps d’investir dans les énergies renouvelables !

Octa+

Active sur le marché de l’électricité depuis 2010, l’entreprise Octa+ est surtout connue comme distributeur de produits pétroliers. L’entreprise dispose d’un réseau de pompes à essence et fournit du mazout de chauffage dans la majeure partie de la Belgique.

Electricité fournie : ?

eolienne32%biomasse22%gaz17%énergie fossile14%énergie nucléaire14%

Octa+ a fourni plus d’électricité l’année dernière, mais sa production propre (37 %) est malheureusement restée inchangée. Par conséquent, elle a dû acheter plus d’électricité sur le marché européen de l’énergie (63 %), ce qui signifie qu’elle a acheté davantage d’électricité issue de l’énergie nucléaire et du charbon. Octa+ perd des points dans ce domaine. Plus de la moitié de la production propre d’Octa+ est issue de grandes centrales à biomasse, centrales qui obtiennent des résultats plutôt médiocres. Le solde provient principalement de panneaux solaires et pour une petite partie, de centrales au gaz.

Investissements : ?

Octa+ ne prévoit aucun investissement depuis plusieurs années. Comme son activité d’origine est principalement axée sur la mobilité, on peut comprendre que ses investissements se situent dans ce domaine. Néanmoins, nous voulons encourager l’entreprise à réinvestir dans les énergies renouvelables.

Mix sur la facture : ?

eolienne53%biomasse13%gaz7%énergie fossile7%énergie nucléaire19%

Ici aussi, Octa+ perd des points. Seuls 66 % des contrats sont couverts par des garanties d’origine vertes. Elles proviennent principalement de l’énergie éolienne, de la biomasse et de l’hydroélectricité. Les 34 % restants de l’électricité fournie proviennent de l’énergie nucléaire et de combustibles fossiles.